facebook alerte-info.com
Le 13 septembre 2018 à 06h25

Aung San Suu Kyi ne défend pas la liberté de la presse

Aung San Suu Kyi ne défend pas la liberté de la presse

Crédits photo : France 24



06h02 - Le Dauphiné : Longtemps, on admira sa manière non violente de contester la brutale junte birmane. Aung San Suu Kyi, au firmament médiatique des droits de l’homme, ...

06h00 - La Croix : La dirigeante birmane Aung San Suu Kyi a défendu hier à Hanoï la peine d’emprisonnement pour sept ans prononcée le 3 septembre par un tribunal de Rangoun contre deux journalistes de l’agence Reuters qui avaient enquêté sur un massacre de musulmans rohingyas par l’armée birmane. « Ils n’ont pas été emprisonnés parce que c’étaient des journalistes » mais parce que « le tribunal a décidé qu’ils avaient enfreint » la loi, a-t-elle dit. Les ONG dénoncent une...

00h00 - @20minutes : Birmanie: La crise des Rohingyas aurait pu être «mieux gérée», selon Aung San Suu Kyi http://bit.ly/2Mthl0H  pic.twitter.com/vrsoVFxMrF

15h42 - L'Express : La dirigeante birmane a rompu son silence ce jeudi, notamment sur la condamnation de deux journalistes de Reuters à sept ans de prison.

12h44 - @bfmtv : Critiquée sur la crise des Rohingyas, Aung San Suu Kyi, le reconnaît: "La situation aurait pu être mieux gérée" pic.twitter.com/WOvnyhIBxf

12h19 - @lci : Les deux reporters birmans de Reuters n'ont pas été condamnés parce qu'ils étaient journalistes, dit Aung San Suu Kyi https://www.lci.fr/international/birmanie-rohingyas-les-deux-reporters-birmans-de-reuters-n-ont-pas-ete-condamnes-parce-qu-ils-etaient-journalistes-dit-aung-san-suu-kyi-2098255.html?utm_campaign=Echobox&utm_medium=Social&utm_source=TwitterEchobox=1536820194 pic.twitter.com/1ekO2IQVKx

09h37 - @le_parisien : Rohingyas : pour Aung San Suu Kyi, «la situation aurait pu être mieux gérée» http://l.leparisien.fr/EVs-l 

09h19 - @le_figaro : En Birmanie, Aung San Suu Kyi défend l’emprisonnement de deux journalistes Inter http://bit.ly/2CRqS1N 

07h50 - L'Express : Hanoï - La dirigeante birmane Aung San Suu Kyi a défendu jeudi l'emprisonnement de deux journalistes de Reuters après leur enquête sur un massacre de musulmans rohingyas par l'armée de son pays, mais elle a concédé que la crise globale, qualifiée de génocide par l'ONU, aurait pu être "mieux gérée".

07h50 - La Croix : D’après la dirigeante birmane Aung San Suu Kyi, les deux reporters de Reuters ont été condamnés à sept ans de prison parce qu’ils avaient enfreint la loi et non à cause de leur profession. Les journalistes, qui enquêtaient sur les rohingyas, sont accusés d’"atteinte au secret d’État".

07h34 - @libe : Aung San Suu Kyi défend l'emprisonnement de journalistes de Reuters http://dlvr.it/Qk1wFk  pic.twitter.com/G57UKLpRj5

07h29 - Libération : La Prix Nobel de la Paix a été très critiquée à l'étranger pour son silence dans cette affaire, au point d'être qualifiée de «porte-parole des militaires» par un haut-responsable de l'ONU.

06h54 - @lci : Où en est le pouvoir d'achat des Français ? Céline François, directrice marketing de @Cofidis, invitée de @PascaledeLaTour : "54 % des Français estiment que leur pouvoir d'achat a baissé." pic.twitter.com/UlbJ24lB04

06h29 - @franceinfo : Birmanie : la crise des Rohingyas "aurait pu être mieux gérée", affirme Aung San Suu Kyi https://www.francetvinfo.fr/monde/asie/rohingyas/birmanie-la-crise-des-rohingyas-aurait-pu-etre-mieux-geree-affirme-aung-san-suu-kyi_2938265.html pic.twitter.com/dVtNZt9etl

06h20 - France info : L'armée birmane aurait pu "mieux gérér" la crise des Rohingyas qui résulté dans l'exode au Bangladesh de 700 000 membres de cette minorité musulmane, a reconnu jeudi la dirigeante birmane.

05h42 - Europe 1 : Jeudi, la dirigeant birmane a expliqué que le tribunal avaient condamné les deux journalistes de Reuters parce qu'ils avaient "enfreint" la loi.




Sources

Hashtags