facebook alerte-info.com
Le 23 novembre 2018 à 22h40

Fichage ethnique au PSG, la commission de discipline saisie

Fichage ethnique au PSG, la commission de discipline saisie

Crédits photo : Sports.fr



21h57 - @sports_fr : Fichage ethnique au PSG: la commission de discipline saisie http://dlvr.it/QrydRB  pic.twitter.com/Xn0LebQLbl

21h50 - @sports_fr : CNE: La commission de discipline saisie dans l'affaire de fichage ethnique au PSG http://dlvr.it/QrycQD  pic.twitter.com/m0FSXfWaYV

21h35 - Sports.fr : Tout comme la justice civile, après l'ouverture d'une enquête par le parquet de Paris, la commission de discipline de la LFP, saisie par le Conseil national de l'éthique (CNE), devra aussi se prononcer dans l'affaire du fichage ethnique au PSG.  

21h15 - Sports.fr : Après l'annonce en début de semaine de l'ouverture d'une enquête par le parquet de Paris, c'est la justice sportive qui pourrait à son tour devoir sanctionner le PSG dans l'affaire du fichage ethnique au sein de la cellule de recrutement et de formation du club de la capitale. Un communiqué de la Fédération Française de football (FFF) nous apprend en effet que le Conseil national de l'éthique (CNE), suite à sa saisie au sujet de pratiques présumées discriminatoires dans le recrutement du centre de formation du Paris Saint-Germain, "a procédé ce vendredi à l’audition de MM. Pierre Reynaud (actuel responsable de la cellule de recrutement Île-de-France du PSG), Marc Westerloppe (ancien responsable de la cellule de recrutement), Olivier Létang (ancien directeur sportif) et le représentant du PSG, Jean-Claude Blanc (actuel Directeur général délégué)." Des auditions à l'issue desquelles le CNE a certes saisi à son tour la commission de discipline de la Ligue de Football Professionnel (LFP) puisque, toujours selon le communiqué, "il ressort de ces auditions que des fiches faisant mention d’une origine ethnique ont bien été utilisées dans les cellules de recrutement du PSG jusqu’en 2018". Mais qu'en revanche, et comme l'avaient établi les conclusions de la propre enquête diligenté en son sein par le PSG, "les pratiques présumées discriminatoires ne sont pas établies." D'ailleurs, "le CNE a pris acte de l’affirmation du rejet des personnes auditionnées de toutes formes de racisme."




Sources

Hashtags